(+224) 622 43 21 96 info@cogc-gn.com

C’est désormais chose faite. Le Conseil Guinéen des Chargeurs vient de conclure un protocole d’entente avec l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée (UNTRG). L’objectif d’un tel partenariat consiste à résorber les tracasseries liées aux transports des personnes et des biens le long des routes, a en croire les participants à la cérémonie de signature officielle dudit partenariat.

C’est la salle de conférence du Conseil Guinéen des Chargeurs qui a servi de cadre ce mardi 15 novembre 2022 à la cérémonie de validation et de signature de ce protocole d’entente. Selon les deux parties prenantes, cet accord s’inscrit dans le cadre de l’organisation, la gestion, et l’exploitation du transport des frets, des personnes et des marchandises en transit entre la République de Guinée et les autres pays de l’espace CEDEAO. C’est du moins ce qu’affirme Ibrahima Sory Bangoura, Directeur Général du Conseil Guinéen des Chargeurs (CGC) qui ne cache pas sa satisfaction vis-à-vis de ce protocole d’entente : « au Conseil Guinéen des Chargeurs nous existons pour les chargeurs, qu’ils soient nationaux ou étrangers. Qui parle de chargeurs parle de transporteurs. Aujourd’hui je dois vous dire combien je suis fier de ce protocole d’accord. C’est un pas de franchi, un objectif atteint parmi les taches qui nous ont été assignées par le Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, Chef de l’Etat, Chef suprême des armées. Avoir un accord de partenariat avec les transporteurs est pour nous une véritable réussite », s’est réjouit le Directeur Général du Conseil CGC. A monsieur Bangoura de poursuivre en mettant  le curseur sur l’intérêt d’un tel partenariat : « les transporteurs jouent un grand rôle dans le transport des frets, dans le transport des personnes et dans le transport des marchandises. Il en est de même pour nous, Conseil Guinéen des Chargeurs. Nous avons nous aussi un grand rôle à jouer pour faciliter tout ce processus. Donc si nous nous entendons pour ensemble résoudre les tracasseries le long du corridor, je vous assure que ce serait bénef pour notre économie », a-t-il déclaré.  

Outre la tenue de sessions de formations à l’endroit des acteurs routiers, ce protocole d’entente va permettre entre autre, le suivi et la sécurisation du trafic routier interurbain et inter-états des marchandises jusqu’à la livraison, la réalisation et la gestion d’infrastructures logistique de transport et de commerce, la coopération avec les organisations patronales des transporteurs routiers et le Conseil des Chargeurs des autres Etats de l’Afrique de l’Ouest. Pour l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée (UNTRG), ce protocole n’est ni plus ni moins qu’un ouf de soulagement : « cette collaboration est une manne pour l’Union Nationale des Transporteurs Routiers de Guinée. Vous n’êtes pas sans savoir que nous en tant que transporteurs, nous sommes une sorte de trait d’union entre le Conseil Guinéen des Chargeurs et le patronat. Aujourd’hui le Conseil Guinéen des Chargeurs est entrain de réaliser des infrastructures à tous les niveaux. De ces infrastructures nous en sommes les premiers bénéficiaires. Il va donc s’en dire que nos deux entités doivent travailler ensemble main dans la main », a dit El hadj Frébory Donzo, Président de l’UNTRG qui renchéri en ces termes : « ce protocole d’entente va permettre de mettre à la disposition de l’Union Nationale des Transporteurs que nous sommes, les nombreuses infrastructures que le Conseil Guinéen des Chargeurs est entrain de réaliser. Encore une fois c’est un ouf de soulagement puisque depuis très longtemps nous nous sommes plaint du manque de ces infrastructures ».

Service Communication et des Relations Publiques du CGC

 

 

Inscrivez vous à notre newsleters

Inscrivez vous à notre newsleters

Entrer votre adresse email pour recevoir toutes les actualités de notre service

Votre inscription à été enregistrer avec succès

Share This