(+224) 622 43 21 96 info@cogc-gn.com

Durant deux jours d’intenses travaux, les cadres du Conseil Guinéen des Chargeurs (CGC) et leurs homologues maliens ont passé en revue les activités du plan d’action 2018-2020 avant d’en élaborer un nouveau qui cette fois s’étend sur 2023-2024. L’objectif, consiste à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre les deux pays en matière notamment de transport de marchandises dans le corridor routier Conakry-Bamako.

C’est la salle de conférence du Conseil Guinéen des Chargeurs qui a servi de cadre aux travaux d’une importance capitale pour les deux Etats. Sous la coprésidence de monsieur Ibrahima Sory Bangoura, Directeur Général du CGC et de son homologue Malien, monsieur Jean Dakouo, Premier Vice-président du Conseil Malien des Chargeurs, les cadres des deux entités ont passé au crible les activités jusque-là réalisées dans le cadre du plan d’action 2018-2022. Une évaluation pour le moins minutieuses a été faite dudit plan d’action et des leçons ont été tirées en vue d’un futur radieux en matière de coopération entre les deux parties. Ils se sont ensuite attelés à l’élaboration d’un nouveau plan exercice 2023-2024.

La fin de ces deux jours de travaux a été sanctionnée par un communiqué final à l’intérieur duquel des recommandations ont été formulées. Monsieur Macki Guissé, Directeur Général Adjoint du Conseil Guinéen des Chargeurs est largement revenu sur lesdites recommandations : « le renforcement de la coopération entre les deux structures en matière de transport et de transite, le comité de suivi du plan d’action 2023-2024 sera composé de six (6) membres dont trois (3) de chaque coté et le comité de suivi tiendra sa réunion d’évaluation chaque trimestre alternativement dans les deux pays », a-t-il déclaré.

Au coté Malien, l’on se réjouit d’abord de la qualité du climat ayant caractérisé ces deux jours de travaux et surtout de l’intérêt que revêt le partenariat qui uni les deux entités. C’est du moins ce qu’a déclaré monsieur Jean Dakouo, Premier Vice-président du Conseil Malien des Chargeurs : « nous sommes très ravis de voir les deux structures réunies dans le cadre du renforcement de la coopération. La Guinée et le Mali sont deux pays frères. Cela se matérialise aujourd’hui à travers le renforcement des liens de partenariat entre nos deux structures », a dit Jean Dakouo.

L’axe de coopération Conakry-Bamako se traduit par la facilité de l’entreposage des marchandises en transite en Guinée avant d’être acheminées au Mali. Il porte aussi sur l’information et la sensibilisation visant à faciliter la traversée pour les chargeurs des deux pays avec en toile fond, l’éradication des tracasseries routières. La finalisation et l’opérationnalisation des aires de stationnement dans le corridor routier Conakry-Bamako figurent aussi parmi les priorités.

Service Communication et des Relations Publiques du CGC

Inscrivez vous à notre newsleters

Inscrivez vous à notre newsleters

Entrer votre adresse email pour recevoir toutes les actualités de notre service

Votre inscription à été enregistrer avec succès

Share This